Les projets culturels et patrimoniaux

Depuis 2008, de nombreux espaces de participation ont permis l’implication d’habitants dans la mise en œuvre de la politique culturelle de Séné : l’Office Municipal de la Culture, les comités consultatifs, les GLOPs (pour Groupe Local d’Orientation de la Programmation), le comité de programmation du centre culturel Grain de Sel, le collectif Culture-Patrimoine…

Créé en décembre 2014, le collectif Culture-patrimoine a donné naissance aux sentiers patrimoniaux, aux projets artistiques « la Grande Photo » et « Le Poulfanc se dessine », à Ti Anna…

Ces expérimentations sont un véritable atout pour Séné, mais surtout une spécificité dans la manière d’appréhender la mise en œuvre de la politique culturelle et plus globalement de la politique locale.

En 2021, la nouvelle équipe municipale souhaite créer à nouveau un comité composé d’habitants, d’associations, d’élus et d’agents municipaux, consacré cette fois plus spécifiquement au lien entre les différentes dynamiques patrimoniales.

Des projets patrimoniaux sont déjà dans les tuyaux !

1 – L’enrichissement de la plateforme patrimoniale de Ti Anna

Ce sera la mission principale du collectif :
• Enrichir le contenu des fiches existantes par des recherches, de la rédaction de texte, de l’iconographie ou d’autres supports (audio, vidéo), sur le modèle de ce qui se fait dans le cadre des sentiers patrimoniaux ;
• Participer à la vérification des contributions reçues pour enrichir la plateforme.

2 – L’agrandissement de la communauté des Greeters sinagots

3 – La réflexion pour baptiser de nouvelles rues

4 – Des chantiers participatifs pour restaurer de petits éléments de patrimoine

5 – Un 4e sentier patrimonial consacré au bourg (voir la page dédiée aux sentiers patrimoniaux)

Création du collectif Patrimoine

Si le contexte sanitaire le permet, une première réunion aura lieu au premier trimestre 2021.
Y seront conviées :
• Les personnes déjà impliquées dans des groupes-projets patrimoniaux (sentiers, Greeters, Comité d’Animation de Ti Anna…) ;
• Les personnes intéressées par le patrimoine et prêtes à s’engager dans ce cadre.

Cette première rencontre permettra de présenter les projets patrimoniaux en cours et à venir et aux habitants de se répartir dans les différents groupes de travail, selon la sensibilité de chacun.

Chaque groupe-projet s’organisera ensuite en fonction de ses objectifs, pour définir un calendrier, un rythme de rencontres, une méthode de travail, organiser des sorties sur le terrain, etc. Certaines personnes pourront éventuellement faire partie de plusieurs groupes, ce qui permettra aussi de lier les différents sujets. L’ensemble des groupes sera coordonné par Maude Loquais, chargée des projets patrimoniaux.

Une ou deux fois par an, l’ensemble du collectif patrimoine pourra se réunir pour faire le point sur l’avancée des différents projets, créer du lien et faire émerger de nouvelles idées (notamment pour des projets plus conséquents). Des passerelles pourront également être créées entre le collectif Patrimoine et deux autres groupes de travail autonomes : le comité d’animation de Ti Anna, chargé de la programmation du lieu, et les bénévoles de l’inventaire participatif du patrimoine bâti porté par l’agglomération.

Sur le long terme, le comité pourra aussi s’engager dans du collectage de mémoires d’habitants, ou pourquoi pas dans des chantiers de réhabilitation plus importants par exemple.

Vous souhaitez intégrer le collectif Patrimoine ?

Contactez Maude Loquais, direction Culture : loquais-m@sene.bzh, 02 97 66 17 67.

Projets aboutis

Ti Anna

Ti Anna a ouvert ses portes le 3 juin 2020 !
Aujourd’hui, le groupe-projet a été dissous mais certains habitants ont intégré dans la continuité le CATIA (Comité d’Animation de Ti Anna), pour participer à la programmation de ce nouveau lieu de vie.

Découvrir le site du bar-restaurant patrimonial.

Le Poulfanc se dessine

Créer ensemble des fresques, des sculptures ou des trompe-l’œil qui égayent notre environnement urbain, rencontrer des voisins, des artistes… Se découvrir certains talents aussi ! Le projet a débouché depuis 2015 sur plusieurs créations artistiques dans le quartier du Poulfanc.

Le quartier du Poulfanc, au nord de la commune, rassemble à lui seul près de la moitié de la population sinagote.
Ce quartier en plein mutation, étendu et éclaté, doit se construire une véritable vie sociale.

Aussi, depuis 2015, la Ville propose aux habitants du quartier d’investir l’espace public et d’y créer une dynamique artistique, avec l’appui d’associations.

Plusieurs objectifs sont recherchés :

  • Se réapproprier le quartier
  • Donner une identité visuelle au quartier permettant d’en repérer les différentes composantes
  • Embellir des façades parfois moroses et ainsi égayer le quotidien des personnes qui y circulent
  • Permettre aux anciens et aux nouveaux habitants de se rencontrer, en partageant une aventure collective.
Artistiquement, rien n’est défini, tout est à inventer, comme tout ce qui a été réalisé jusqu’à présent.

La Grande Photo

L’objectif ? Créer une œuvre mosaïque géante à partir de portraits de Sinagots réalisés par des photomatons itinérants.

En 2015 et 2016, des photomatons ont parcouru la Ville. Peut-être les avez-vous croisés ? Ils ont été déposés par Jacques Morvan de l’association Opération Joconde, dans des endroits clés de la commune et lors de manifestations. Sinagots et visiteurs se sont eux-mêmes pris en photo, dans différents sites de la commune, reliés par cette caravane photographique.

L’œuvre finale inaugurée le 8 avril 2017

Elle compose, à partir des portraits de plus de 3400 Sinagots, une photo d’Ernestine Morice, pêcheuse sinagote réputée de palourdes, vendeuse de caractère sur les marchés locaux et l’une des dernières habitantes de la commune à avoir porté la coiffe traditionnelle de Séné.

Cette œuvre est déployée dans le bourg, sur le pignon de la crêperie Avel Vras.

newsletter Inscrivez-vous et recevez
toute l'actualité de la ville de Séné !

Voir nos précédentes newsletters