Route du Morboul : réhabilitation de la voirie et création d’une voie douce

La route du Morboul étant très empruntée à la fois par des piétons, cyclistes et véhicules, notamment en période estivale, la Ville a décidé d’aménager une liaison douce nécessaire à la sécurité de tous, mais aussi au développement des déplacements doux et du tourisme vert.

La portion concernée par l’aménagement fait la jonction entre le chemin débouchant du Pont Lisse, en provenance du bourg, et un second chemin présent en haut de la route du Morboul.

Entre ces deux cheminements protégés, piétons et cyclistes ne sont séparés des voitures que par quelques potelets, et ce sur une portion de 380 mètres.

La présence du GR 34 et la proximité géographique du littoral entraînant une fréquentation importante de ces lieux, notamment en période estivale, cela peut donner lieu à des situations dangereuses.

Les objectifs du projet

  • la sécurisation et la pacification de la circulation par la réhabilitation de la voirie et la mise en place de dispositifs permettant la réduction de la vitesse ;
  • la création d’un cheminement doux permettant la jonction entre le sentier en provenance du bourg et ceux de la presqu’île ;
  • la valorisation de l’environnement naturel sur le nouvel itinéraire de petite randonnée approuvé par le Conseil Départemental du Morbihan, en complémentarité du GR 34.

Coût du projet

Le montant total de l’opération (dont la maîtrise d’œuvre) s’élève à 184 770 € HT (soit 221 724 € TTC).
La commune perçoit pour ce projet des financements du Département (27 715 € HT), de l’agglomération (4 130 € HT) et de la Région (18 477 €).

Quid de la digue ?

La digue du Morboul est un ouvrage essentiel pour la protection de la presqu’île des inondations, mais il est aujourd’hui inopérant.

Le dossier de réfection, entamé en 2015, est toujours en cours de traitement. Il nécessite en effet des autorisations administratives de l’Etat, avant tout démarrage de travaux.

Préalablement à ce chantier, la Ville a toutefois entrepris en novembre 2016 un curage de la mare attenante, bassin de rétention des eaux de mer.

newsletter Inscrivez-vous et recevez
toute l'actualité de la ville de Séné !

Voir nos précédentes newsletters