Activités de la Terre et de la Mer

Depuis plusieurs années, la commune de Séné a su préserver ses espaces agricoles et conchylicoles et ses activités de pêche sur un territoire riche de ses diversités.

A la fois urbaine, rurale et maritime, Séné souhaite conserver un potentiel de production primaire permettant de développer les circuits courts de consommation.

Agriculture et Maraîchage

Sur des surfaces agricoles préservées, une dizaine d’exploitations maintiennent un potentiel de production dirigé vers ses consommateurs locaux.
Forte des particularités du territoire et sensible à la fragilité du milieu naturel, une importante production maraîchère s’est installée et a prospéré, tournée essentiellement vers le bio.
Présents sur les principaux marchés de plein air de la région et ouverts pour certains à la vente directe, les producteurs sont présents pour offrir des produits de qualité.

Plusieurs exploitations, volaillère, caprine et bovine, non intensives, sont également présentes.
Ces activités, outre leur rôle important dans la qualité et la quantité des produits offerts à la consommation humaine, participent par le travail et les actions des exploitants à la préservation des paysages bocagers et maritimes de la commune. Leur présence limite en effet l’enfrichement progressif des terres, favorise l’ouverture des paysages et maintient une remarquable biodiversité dans nos milieux naturels.

Pêche, Ostréiculture

Port Anna, situé à la pointe occidentale de la presqu’île de Langle, est le dernier port de pêche encore en activité du Golfe du Morbihan.

Des pêcheurs professionnels y pratiquent une pêche raisonnée en lien avec les cycles de production naturelle des espèces du milieu. La pêche à la morgate (seiche) reste l’une des spécificités du lieu. Elle vient alimenter le marché local au printemps.
Bordée, comme de nombreuses côtes du Golfe du Morbihan, de parcs pour la production conchylicole, Séné abrite sur son territoire plusieurs exploitations ostréicoles, principalement implantées sur le secteur du Badel.

Le programme Alimen’Terre sur le Pays de Vannes

Le projet Alimen’Terre a pour objectif de faire évoluer la planification et l’organisation de l’offre et la demande en produits locaux sur le Pays de Vannes.

Un plan d’actions sur trois années a été validé pour favoriser des collaborations entre structures d’accompagnement (la Chambre d’Agriculture du Morbihan, le Groupement des Agriculteurs Biologiques, la Chambre des métiers et de l’artisanat du Morbihan) et des acteurs associatifs (Manger Bio 56, La Marmite, ENVOL 56, Terre de Liens), mais aussi impulser, à l’échelle des collectivités, des actions de sensibilisation, d’accompagnement et d’expérimentation. En savoir plus : http://www.produitslocaux-paysdevannes.fr/

Une étude a été menée par le mouvement citoyen Terre de Liens pour le programme Alimen’terre. Elle arrive à la conclusion que notre territoire aurait une superficie de terres agricoles suffisante pour nourrir toute la population du pays de Vannes en produits bios et locaux.

newsletter Inscrivez-vous et recevez
toute l'actualité de la ville de Séné !

Voir nos précédentes newsletters

[sibwp_form id=1]