La Maison des Habitants

Le quartier de Cœur de Poulfanc accueillera d’ici 2020 un nouveau lieu de vie destiné à tous les Sinagots : la « Maison des Habitants ».

Pourquoi au Poulfanc ?

C’est au Poulfanc que la ville de Séné va connaître l’évolution démographique la plus sensible dans les prochaines années.
Aussi, pour contribuer à une meilleure répartition des équipements publics sur le territoire communal, ce lieu, tout proche des commerces de la route de Nantes, du groupe scolaire Guyomard et de futures habitations, s’est naturellement imposé.

Un équipement destiné à qui ?

Il sera ouvert à tous les Sinagots, quels que soient leur âge, leur situation et leur lieu d’habitation.

Pourquoi un diagnostic social ?

Il était nécessaire pour une définition plus précise du projet.

Logement, emploi, population, vie associative… Ce diagnostic réunit des statistiques et s’appuie sur des enquêtes auprès d’habitants, partenaires institutionnels et acteurs du territoire (par le biais de groupes de paroles et questionnaires), afin d’évaluer les atouts et les faiblesses de la commune, et ainsi déterminer les besoins et les attentes des habitants.

Pour le réaliser, la Ville et le CCAS ont été accompagnés par la Caisse d’Allocations Familiales du Morbihan et la Fédération des centres sociaux de Bretagne. A l’issue d’une première réunion publique en septembre 2017, des habitants volontaires ont également abondé la réflexion sur ce nouveau lieu de vie. En juin 2018, une deuxième réunion publique a présenté les résultats du diagnostic social.

Qu’attendent les Sinagots de la Maison des Habitants ?

De l’avis général, il manque une structure municipale de services publics au Poulfanc, pouvant accueillir des partenaires institutionnels, associatifs, ou encore réduire la fracture numérique.
Mais le besoin exprimé est surtout un lieu convivial où se retrouver et où participer à des activités collectives : repas, photos, jeux de société…
Un laboratoire d’idées où tous pourraient s’exprimer et se renseigner, sur des thématiques comme la prévention santé, l’accès aux droits, la parentalité, la vie quotidienne, les services à la population, le handicap…

Les grandes lignes du projet

Le diagnostic social va permettre d’écrire le projet social de la Maison des Habitants.

Le territoire sinagot est étendu et fait penser à une « mosaïque » de quartiers et de villages, avec un quartier du Poulfanc jugé peu attrayant. Il s’agit donc de lier le territoire et favoriser une cohésion sociale générale, grâce à des événements et animations sur tout le territoire, en mobilisant les jeunes, afin que tous apprennent à se connaître et à vivre ensemble.

Cinq problématiques se dégagent : lutter contre une précarité en augmentation, soutenir les familles en mutation, accompagner une population vieillissante, réduire le repli sur soi, améliorer les transports.

La participation des habitants

Les Sinagots ont leur place dans le mode de gestion et d’organisation de la future Maison des Habitants, qui fonctionnera pour et par eux.

Calendrier

– Le projet social est en cours d’écriture. Il sera présenté début 2019 à la Caisse d’Allocations Familiales pour l’obtention d’un agrément et de financements.
– La structure ouvrira dans des bâtiments modulaires dans un premier temps, à l’été 2019.
– Pendant ce temps, la réflexion se poursuit pour concevoir le bâtiment définitif qui accueillera la future Maison des Habitants. La Ville est pour cela accompagnée par le cabinet Armoën, qui proposera plusieurs scenarii d’aménagements avant la consultation d’architectes.

 

newsletter Inscrivez-vous et recevez
toute l'actualité de la ville de Séné !

Voir nos précédentes newsletters