Coeur de Poulfanc

Un projet de rénovation urbaine, en cœur d’agglomération !

L’opération « Cœur de Poulfanc » est la concrétisation de démarches engagées depuis plusieurs mandats, pour une entrée de ville plus agréable.
Il s’agit d’améliorer la vie des habitants, de proposer de nouveaux espaces d’habitation sans expansion urbaine, de créer de nouveaux espaces publics paysagers qui réintroduisent la nature dans la ville, avec de nouveaux cheminements sécurisés.

C’est une opération majeure pour une ville de moins de 10 000 habitants. Elle va engager, pour ce quartier qui regroupe plus de 45 % de la population sinagote, 25% des investissements de la commune sur les prochaines années.

Elle n’est d’ailleurs rendue possible que grâce à l’appui de ses partenaires, Golfe du Morbihan-Vannes Agglomération et Foncier de Bretagne, et de l’aménageur, la société d’économie mixte locale EADM (Espace, Aménagement et Développement du Morbihan).

Avec Cœur de Poulfanc, le cœur de la ville doit redevenir un lieu d’échange, de services, de commerces et d’emplois de proximité, un lieu accessible à tous !

L’avancement du projet

 

Aménagements de la route de Nantes

Les travaux ont débuté fin mai 2019, après la démolition des bâtiments situés à l’arrière du Tabac Presse.

TRANCHE 1


La première tranche de travaux vise l’aménagement du sud de la route de Nantes.
– De fait, la contre-allée sera fermée. Pour libérer cet espace et maintenir les flux de circulation, un rond-point provisoire est créé près du contrôle technique.
– D’autres stationnements sont néanmoins possibles au nord de la route de Nantes, accessibles par une voie nouvellement créée au début de la rue du Versa.
– La circulation piétonne est maintenue et protégée au nord de la zone de travaux.
– La vitesse des véhicules est réglementée à 30 km/h.
– Un alterna de circulation pourra être organisé.
Des travaux de nuit seront nécessaires du 11 au 14 juin 2019 de 20h à 6h. La circulation sera fermée entre le giratoire du Poulfanc et celui de la rue du Verger. Une déviation sera mise en place par l’avenue de Tohannic, le boulevard Raymond Marcelin, l’avenue François Mitterrand et la rue Cousteau.

Durée prévisionnelle des travaux de la tranche 1 : 6 mois.

TRANCHE 2

La deuxième partie des travaux concernera, à l’inverse, l’aménagement du nord de la route de Nantes, avec entre autres la création d’une voie bus/cycles et la finalisation de la place centrale.
Le planning des travaux sera communiqué ultérieurement.

Pendant la durée des travaux…
• La circulation est maintenue ;
• Les lignes de bus également, ainsi que l’accès aux habitations, aux commerces et à l’école ;
• La protection des circulations douces (piétonnes et cycles) sera une priorité.
Pour suivre les étapes du chantier, consultez aussi le site www.coeurdepoulfanc.com.

 

Côté habitat

> La première tranche de la ZAC accueille déjà 17 logements sociaux et 24 logements en accession libre à la propriété, ainsi qu’un un rez-de-chaussée commercial de quatre cellules au pied de l’immeuble « Nouvelle Vague » (BOUYGUES Immobilier).

Un espace de convivialité comprenant des jeux pour enfants et une liaison douce a également été réalisé le long de l’école maternelle Guyomard.

> La deuxième tranche comprend les îlots 3 et 4.

  • Le bâtiment « Le Safran » de Crédit Agricole Immobilier (40 logements en accession libre) dont la première pierre a été posée en juillet 2017, correspond à l’îlot 4 de la tranche 2, premier mis en construction pour des raisons pratiques.
    9 logements locatifs sociaux y sont également réalisés par Bretagne Sud Habitat. La première pierre a été symboliquement posée le 21 mars 2018 (livraison à l’été 2019).
  • Les travaux sur l’îlot 3 ont démarré en octobre 2018. Il accueillera 57 logements, dont 17 locatifs sociaux, distribués sur trois bâtiments, avec des parkings communs en sous-sols (Bouygues Immobilier et Bretagne Sud Habitat, livraison printemps 2020).
  • Les travaux d’aménagement des venelles entre les immeubles de la tranche 2 se dérouleront quand tous les programmes seront terminés. Un jardin pédagogique verra le jour au nord de la tranche 2, tout comme des plantations et du mobilier urbain.

Les principes d’aménagement retenus

Améliorer la qualité des espaces publics

Le développement d’équipements publics, de pôles de services et de commerces de proximité dans un quartier urbain répond non seulement aux attentes des habitants, mais favorise également les liens sociaux et intergénérationnels, tout comme les déplacements doux.
Les choix des programmes privilégient le « bien vivre ensemble » et promeuvent des formes architecturales originales.
Cœur de Poulfanc se dessine autour du groupe scolaire Guyomard, dont les abords sont réaménagés. Une place va naître autour d’un mail piéton, avec des jeux pour enfants et un jardin pédagogique. Une maison de quartier sera créée pour favoriser la vie associative.
Près de 1700 m² de commerces et de services constitueront une façade dynamique sur la route de Nantes.
Plus de 450 places de stationnement sont prévues, dont 80% en sous-sols pour libérer l’espace public.

Assurer la sécurité des déplacements

La route de Nantes présente actuellement un caractère très routier et dangereux.
Le déplacement et la réduction de cet axe de transit permettront de sécuriser la voie et de l’ouvrir à des modes de déplacement alternatifs à la voiture. Une traversée piétonne sécurisée est prévue, ainsi qu’une voie en « site propre » (réservée aux transports en commun et aux cycles). Un réseau de cheminements doux reliera les différents équipements du quartier, dont l’école, pour rejoindre le réseau des voies cyclables de l’agglomération.

Accueillir de nouveaux résidents

La commune, qui continue à accueillir de nouveaux habitants, s’est fixée comme objectif principal de favoriser une plus grande mixité sociale en réorientant et en diversifiant l’offre de logements. De nombreux appartements seront ainsi propices à l’installation de familles et au moins 30 % seront des logements sociaux.

Développer durablement

Le projet Cœur de Poulfanc prend en considération la préservation du patrimoine naturel encore présent dans ce secteur déjà urbanisé et renforce la cohérence paysagère.
Les sites anciens qui le nécessitent seront dépollués. Les constructions auront préférentiellement recours aux énergies renouvelables et devront répondre aux performances d’isolation fixées par la RT 2012.

newsletter Inscrivez-vous et recevez
toute l'actualité de la ville de Séné !

Voir nos précédentes newsletters