Patrimoine et gastronomie : Bienvenue à Ti Anna !

Le 21 septembre 2016, la municipalité a lancé le projet de création d’un lieu de valorisation du patrimoine, d’animation et de convivialité à Port Anna, sur la presqu’île de Langle.
Depuis, le groupe-projet composé d’habitants se réunit régulièrement pour réfléchir à la philosophie du lieu et à son mode de fonctionnement.

En 2017, le cabinet Nomade Architectes a été retenu pour imaginer le bâtiment. Les travaux ont débuté en mars 2019. Il était temps de lui trouver un nom !

Consultation des habitants

Une consultation pour trouver un nom au futur centre patrimonial était en cours jusqu’au 16 juin 2019, via le site web et des urnes en mairie et à Grain de Sel.
Lors d’une réunion le 27 juin, le groupe-projet a étudié les propositions déposées, puis chacun a voté pour ses 5 noms préférés.
Durant tout l’été, les propositions qui sont revenues le plus souvent ont été soumises au vote des habitants et visiteurs qui souhaitaient participer.

Sur les 237 votes, « Les Voiles Rouges » et « Ti Anna » sont arrivés en tête.
Après vote des élus, c’est finalement Ti Anna qui a été retenu, Les Voiles Rouges étant déjà le nom d’un restaurant à Saint-Avé, la dénomination de la pharmacie du bourg de Séné et le nom de la traditionnelle fête ayant lieu tous les deux ans à Port-Anna.

Ti Anna, en breton la maison d’Anna, fait la synthèse entre l’appellation du groupe-projet « Maison du Port », le nom du port et la convivialité de ce futur lieu de vie où l’on pourra se sentir chez Anna, comme chez soi !

Le centre patrimonial, et son bar-restaurant dont la gestion a été proposée au groupe d’insertion Néo 56, devraient ouvrir leurs portes au premier trimestre 2020. Encore un peu de patience avant de pouvoir converser, débattre, apprendre, transmettre, s’émerveiller, se désaltérer ou se régaler à Ti Anna !

Un espace pluriel

Le centre d’interprétation du patrimoine partagera l’espace avec une activité de petite restauration locale. Celle-ci sera proposée par le groupe Néo 56 (œuvrant dans le domaine de l’économie sociale et solidaire), qui gère également le restaurant d’insertion L’Entre-Deux au Poulfanc.

Les 250 m² incluront également la nouvelle capitainerie, ainsi que des locaux pour permettre aux associations patrimoniales locales de continuer leurs activités, sans oublier un toit terrasse qui pourra accueillir expositions, animations et événements.

Pourquoi ce projet ?

Port Anna, c’est à la fois le dernier port de pêche du Golfe du Morbihan, un port de plaisance et la porte d’entrée maritime de Vannes. Cela en fait l’un des principaux lieux de patrimoine du territoire sinagot.
Port Anna, c’est aussi un lieu de balades, pour les Sinagots comme pour les touristes qui viennent y admirer la vue sur le Golfe.

Créer cette structure, c’est poursuivre un aménagement du territoire qui met en valeur les richesses patrimoniales et naturelles sinagotes, et notamment ses richesses maritimes.

Cela va sans dire, le projet ne pourra se faire que dans le respect de l’environnement naturel, afin de s’inscrire dans la dynamique du Parc naturel régional du Golfe du Morbihan.

Quant aux habitants, en particulier ceux de la presqu’île, ils sont les principaux acteurs du projet.

Les citoyens au cœur du projet

Le projet de centre patrimonial s’inscrit dans la démarche participative portée par les élus.
Après une réunion de lancement le 21 septembre 2016, un groupe-projet s’est créé, constitué d’élus, d’une vingtaine d’habitants et de techniciens.
Le groupe avait plusieurs objectifs :

  • Comprendre les enjeux du projet : techniques, urbanistiques, patrimoniaux, économiques, financiers ;
  • Définir l’identité du lieu, dans ses aspects patrimoniaux et d’animation ;
  • Accompagner la réflexion sur le fonctionnement et l’animation  du lieu.

newsletter Inscrivez-vous et recevez
toute l'actualité de la ville de Séné !

Voir nos précédentes newsletters